Accueil Jardin Comment choisir une tondeuse robot ?

Comment choisir une tondeuse robot ?

162
0
tondeuse robot

Profiter pleinement d’un beau jardin sans avoir à tondre la pelouse est désormais possible avec une tondeuse robot. Automatique ou semi-automatique, cet appareil au design élégant vous est d’une grande aide. Face à l’abondance de choix sur le marché, comment trouver le modèle le plus adapté à votre jardin ? Voici les critères à considérer avant d’effectuer votre achat.

La capacité de tonte maximale

Chaque tondeuse robot possède une capacité de tonte maximale d’une surface qui varie de 150 m2 à 6 000 m². Il est conseillé de choisir un modèle qui peut tondre au moins une surface équivalente à celle de votre jardin. Pour augmenter sa durée de vie, les professionnels conseillent une tondeuse robot en mesure de couvrir 20 % de plus que la surface de votre jardin.

La capacité de franchissement

Si votre jardin est plat, la question ne se pose pas. Tous les robots tondeuses peuvent être utilisés pour entretenir votre pelouse. Dans le cas contraire, il faudra déterminer la pente maximale du terrain et choisir une tondeuse robot affichant une capacité de franchissement au moins équivalente au degré d’inclinaison de votre sol. Selon les modèles, ce pourcentage peut varier de 25 % à 55 %.

L’autonomie et le temps de charge de la batterie

Si votre tondeuse robot doit fonctionner plusieurs fois par jour, le mieux est de choisir un modèle avec un temps de charge rapide et avec une autonomie accrue. Selon les marques, le temps de charge peut prendre 40 min à plusieurs heures et l’autonomie va de 1 h à 3 h. Pour ce dernier critère, il faut aussi tenir compte du type de terrain et d’herbe.

Le niveau sonore

Une tondeuse robot est un appareil assez silencieux. Son fonctionnement génère entre 58 à 75 décibels, un niveau sonore relativement peu bruyant. Néanmoins, le choix dépendra en grande partie de l’heure de la journée à laquelle vous comptez l’utiliser et la présence de voisins.

Un modèle à fil ou à capteurs à obstacles?

La présence de fil ou de capteurs à obstacles permet à la tondeuse autonome de s’orienter de façon cohérente dans votre jardin. Dans le premier cas, le fil est enterré ou simplement posé au sol de manière à délimiter la zone à tondre. Dans le second cas, les capteurs vont faire dévier la trajectoire de la tondeuse autonome robot face à un obstacle. Le balisage par pierres, bordures ou retenues de terre, identifiable par les capteurs du robot va permettre de préserver les parties à ne pas traiter.

 Connectée ou non ?

Grâce à une application installée sur votre smartphone, vous pouvez programmer et piloter votre tondeuse robot, dotée d’un système de guidage par satellite ou GPS. Ces technologies permettent de mieux situer et d’établir avec précision le plan du jardin.  Elles évitent également le recours aux câbles périmétriques et aux capteurs. Un modèle connecté représente toutefois un certain prix.

 

 

 

 

 

Article précédentComment choisir sa peinture d’intérieur ?
Article suivantComment bien isoler sa maison ?