Comment choisir une pompe à chaleur pour une piscine ?

Pour un chauffage optimal et peu énergivore de votre piscine, optez pour une pompe à chaleur. Selon votre zone géographique et vos préférences de baignade en hiver ou en été, le modèle de pompe à chaleur ne sera pas le même.

Le fonctionnement de la pompe à chaleur

L’appareil fonctionne de deux manières. Les modèles les plus courants captent la chaleur dans l’air, d’autres utilisent la chaleur dans le sol. La pompe à chaleur utilise les calories dans l’air ambiant ou dans la terre et les transfère à un fluide frigorigène. Ce dernier est comprimé pour optimiser son réchauffement. Ce fluide se transforme alors en gaz au niveau du condensateur. Ce composant prélève les calories produites pour réchauffer l’eau de la piscine qui passe dans l’échangeur thermique. Le gaz refroidit et passe à l’état liquide pour être à nouveau compressé.

pompe à chaleur

Les points à considérer dans le choix d’une pompe à chaleur

Les caractéristiques de la piscine

Pour éviter d’investir dans une pompe à chaleur surpuissante ou qui n’est pas en mesure de brasser convenablement l’eau de la piscine pour un chauffage optimal, il est important d’adapter la puissance et le débit de l’appareil à la taille du bassin. Il est donc important de réaliser un bilan thermique pour mieux évaluer les performances de la pompe à chaleur. Il faut aussi tenir compte de l’acidité de l’eau. Si elle est acide ou que vous procédez à son traitement par électrolyse, optez pour un modèle avec un échangeur en titane.

Les conditions climatiques

Si la piscine se trouve dans une région chaude et où la température de l’eau peut facilement atteindre les 30 °C, une pompe à chaleur réversible, c’est-à-dire également en mesure d’abaisser la température, est plus indiquée. Une eau plus fraîche est d’ailleurs moins propice à la prolifération des algues.

La plage de fonctionnement

Si vous voulez vous baigner même au cœur de l’hiver, il convient d’opter pour une pompe à chaleur qui est en mesure de réchauffer l’eau de la piscine même si la température ambiante est négative. Si vous souhaitez juste profiter plus longuement de votre piscine, un modèle standard est suffisant.

L’espace à disposition et le niveau sonore

Si vous ne voulez pas être incommodé par l’air froid projeté et le bruit – le ventilateur est assez bruyant —, il est conseillé de choisir une pompe à chaleur verticale. Par contre, ce modèle est encombrant et les résidus comme les feuilles peuvent facilement l’endommager. Si vous ne disposez pas d’assez de place, il faudra opter pour une pompe à chaleur horizontale, mais plus bruyante.

Le label

Les labels Eurovent et EHPA pour l’Europe et NFPAC pour la France sont un gage de qualité. Les pompes à chaleur qui ont obtenu une labellisation sont fabriquées suivant un cahier des charges strict. Il convient donc de rechercher ces labels avant tout achat pour éviter les mauvaises surprises.