Accueil Porte et fenêtre Comment choisir les fenêtres les plus isolantes ?

Comment choisir les fenêtres les plus isolantes ?

122
0
Choisir les fenêtres les plus isolantes

Une bonne isolation est primordiale pour bénéficier d’un confort appréciable en hiver sans pour autant faire grimper la facture de chauffage. Les fenêtres figurent parmi les points à isoler à cet effet puisque près de 15 % de la déperdition énergétique y sont observés. Quels sont alors les modèles de fenêtres adaptés pour renforcer l’isolation de votre maison ?

Le nombre de vitrages

Le simple vitrage est à exclure puisque ses capacités isolantes sont obsolètes. Le choix se fait donc entre le double et le triple vitrage. Ces types de vitrage se composent de 2 ou 3 lames de verre plus ou moins épaisses et séparées par un espace rempli d’air ou d’un autre gaz comme l’argon. Les performances isolantes sont proportionnelles à l’épaisseur du vitrage et à l’espace entre les lames. Si le triple vitrage s’avère plus performant, il réduit l’apport solaire tout en étant assez coûteux. Abordable et avec des performances appréciables, le double vitrage est un excellent choix.

Attention au coefficient thermique

Le coefficient thermique exprimé en W/m²K permet de mesurer la déperdition de chaleur de la fenêtre. Le coefficient Ug ne détermine que la déperdition thermique du vitrage. Le coefficient Uw est plus pertinent puisqu’il mesure les performances thermiques à la fois du vitrage et du châssis. Ainsi, une fenêtre avec de bonnes capacités isolantes doit présenter un coefficient Uw avoisinant 1,3.

Quel matériau pour la menuiserie ?

Pour améliorer les performances énergétiques d’une fenêtre, il faut aussi porter une attention particulière au châssis.

  • Le bois. Ce matériau est un bon isolant et s’adapte aussi bien aux constructions neuves qu’aux maisons anciennes. Réparable et recyclable, le bois est aussi résistant et ne nécessite qu’un entretien minime, mais il est assez cher.
  • Le PVC. Il possède d’excellentes performances thermiques équivalentes à celles du bois. Ce matériau ne requiert aucun entretien. Son inconvénient majeur réside dans la présence de substances qui peuvent devenir toxiques s’il prend feu.
  • L’aluminium. Sans rupteurs de ponts thermiques, la performance énergétique de l’aluminium est faible. Il demeure néanmoins esthétique et durable.

Autres critères à prendre en compte

En plus d’un double vitrage, la pose de volets réduit la déperdition de chaleur en hiver, tout comme elle prévient la surchauffe durant l’été. Il faut aussi considérer la pose de la fenêtre. Garder le dormant d’origine est certes plus économique, mais avec une performance plus faible. La mise en place d’une nouvelle structure est plus efficace, mais plus onéreuse.

Article précédentComment le changement climatique peut faire évoluer la construction des maisons ?
Article suivantComment construire un abri pour un cheval ?