Comment restaurer le tissu d’une ancienne voiture ?

La restauration de la tapisserie et de la sellerie d’une voiture ancienne est un travail de précision. Elle demande du temps, beaucoup de passion et une grande connaissance des modes de vie et des tendances de l’époque de construction du véhicule.

voiture restauration

Restaurer à la façon DIY

Restituer son apparence originelle au tissu d’une voiture ancienne exige un minimum de maîtrise de l’art de la sellerie et du garnissage. Vous devez aussi disposer d’outils et de matériaux adéquats, comme une aiguille incurvée, du fil résistant destiné aux tissus épais et d’ameublement et une gamme de tissus ou de cuirs de la même texture et de la même couleur que la sellerie ou la tapisserie d’origine.

Un patch thermocollant et un fer à repasser sont aussi nécessaires pour boucher les trous de petite taille et réparer les parties abîmées du siège. Si vous n’avez pas tout ce matériel, des boutiques spécialisées vendent des kits de réparation de siège auto prêts à l’emploi, qui contiennent les outils adaptés aux petits travaux de restauration ou de réparation.

Un travail bien fait et de qualité par un professionnel

Même si la restauration DIY coûte moins cher, rien ne vaut l’intervention d’un vrai sellier-garnisseur. Le rétablissement de la tapisserie d’une ancienne voiture constitue en effet une étape majeure de sa restauration. Le sellier-garnisseur procèdera à la restauration dans les règles de l’art et étape par étape.

  • L’évaluation de l’habillage intérieur

L’intérieur d’une voiture ancienne n’est pas qu’une question d’apparence. L’habillage intérieur joue énormément sur le confort de l’habitacle et sur les sensations de conduite, le fameux « feeling » propre aux voitures d’époque. Avant d’intervenir sur les tissus, le sellier évalue en détail l’état du plancher, du cuir, des housses et des mousses, pour déceler la moindre entaille, les défauts de rembourrage, les déchirures et autres décolorations. Ce diagnostic montre non seulement l’état de l’habillage, mais il révèle aussi l’allure originale de l’intérieur de l’auto.

  • Le démontage

Après évaluation, le sellier se débarrasse des tissus à remplacer par des matériaux de même texture, de même couleur et, idéalement, provenant de la même époque. Cet amour du détail et cette fidélité aux matériaux d’origine sont la base même de la restauration. Une authentique DS21 avec une finition Pallas et un tapis Dunlopillo perd son charme si on remplace la tapisserie avec un quelconque cuir sans « saveur » et sans caractère.

  • Le revêtement

Le sellier déploie tout son savoir-faire lors de cette étape, très chronophage. Entre la repigmentation des tapis non abîmés, le renouvellement des mousses de remplissage et les coutures des talonnières, des galons et des passepoils, cette étape redonnera à l’habillage son aspect d’autrefois.