Spot : le prince des luminaires encastrés

Spot luminaire

Découvrez le chouchou des vendeurs de luminaires : le spot. Plébiscité pour son aspect à la fois discret et décoratif, le spot est devenu un accessoire très en vogue dans le monde du luminaire.

Le spot sous toutes ses facettes

Le spot est actuellement très demandé sur le marché de la décoration. En général, son installation est encastrée dans les plafonds ou dans les murs. Dans le salon, dans la cuisine, dans le couloir ou dans la salle de bain, il crée une ambiance branchée et attachante dans la pièce. Installé dans la garde-robe ou encastré dans les meubles, ce type de luminaire, dont le spot LED, décore parfaitement les coins de la maison. Il n’est pas uniquement destiné au design d’intérieur, mais aussi à l’extérieur. Installé pour éclairer les escaliers, le spot procure une ambiance sophistiquée en montant les marches. Même s’il apporte une note d’élégance, sa consommation en énergie ainsi que son coût sont moindres.

Le spot et ses avantages

Il existe une large gamme de spots chez les distributeurs d’accessoires de décoration et de bricolage. De couleur vive ou blanche, tous les modèles offrent un éclairage agréable et un confort visuel. En effet, la lumière offerte par le spot se rapproche de très près de la lumière naturelle. Le spectre lumineux des spots ne fatigue pas la rétine, contrairement à certaines lampes. Le spot est doté d’une forte résistance au froid et peut être équipé d’un variateur de lumière.
Une demi-douzaine de spots installés dans une pièce peut faire office d’un éclairage général. Dans la salle de bain ou sur la coiffeuse, il sert de lumière spécifique. L’utilisation d’un spot est un choix gagnant. En effet, si l’on utilise des ampoules halogènes de 12 volts, la consommation en énergie est très économe.

Comment l’installer ?

L’installation des spots nécessite une extrême précision, à commencer par l’emplacement. Pour une fixation murale, une distance de cinquante centimètres du coin du mur est conseillée. Il est aussi préférable d’intercaler les spots de quinze à vingt centimètres. Dans le cas d’un spot encastrable, il faut un faux plafond espacé de dix centimètres du vrai plafond, ou bien le plafond doit être préalablement conçu pour recevoir ce type de luminaire. Si un perçage est nécessaire, il est plus prudent de couper le courant qui passe dans les fils destinés au spot pour travailler en toute sécurité. Il faut ensuite percer à l’aide d’une scie-cloche, pour une forme circulaire parfaite. Un domino servira à raccorder le câble d’alimentation. Il ne reste qu’à vérifier que tout fonctionne parfaitement.