Le home-sitting, ou comment partir en vacances en toute sérénité

Gardiennage maison

Au moment de partir en vacances, certaines personnes rechignent à quitter leur domicile. La raisons en est simple : il n’y aura personne pour la maison et s’occuper des plantes ou des animaux domestiques. En vertu de cela, certains propriétaires optent pour les home sitters, qui assurent ces tâches en échange du logis provisoire pendant leur absence.

Les conventions du home sitting

En français, home-sitting veut dire gardiennage de maison. Il s’agit d’un service qu’un propriétaire demande à une tierce personne ; cette dernière aura à sa charge la surveillance de la maison ainsi que de la réalisation des tâches diverses comme arroser les plantes, faire le ménage, donner à manger aux animaux domestiques et les promener, mais aussi et surtout garder la maison, contre les cambriolages. En échange, le home sitter bénéficie d’un logement gratuit, durant toute la durée de l’absence du propriétaire. Généralement, cette pratique concerne les maisons situées dans les zones reculées, ou au contraire, dans les villes touristiques, où les cambriolages ne sont pas rares.

Donnant donnant et gagnant gagnant

Il s’agit d’un contrat donnant donnant, et gagnant gagnant puisque le home-sitter peut bénéficier de la maison et utiliser tous les appareillages qui y figurent, tandis que le propriétaire peut partir en vacances l’esprit tranquille, avec la garantie de retrouver son foyer comme lors de son départ. Par exemple, après qu’il ait effectué toutes les tâches qui lui sont attribuées, le home sitter peut faire la sieste dans le hamac, nager de la piscine, surfer sur internet, etc. Il pourra aussi partir à la découverte du quartier, faire du tourisme, puisque aucune clause ne l’oblige à rester tout le temps dans le domicile.

Quant à la nourriture et les frais de déplacement, ils sont généralement assumés par le home sitter lui-même. Mais cela n’est pas une règle, tout dépend des négociations entre les deux parties.

Qui peut devenir home-sitter ?

Avant tout, il faut savoir que le home-sitting n’est pas un métier, car aucune rémunération ne lui est due. Il s’agit ni plus ni moins d’une activité qui permet de passer un séjour dans un logement différent, et qui peut être considéré comme des vacances.

Le home sitting requiert avant tout une grande disponibilité, car les contrats peuvent s’étendre de quelques jours à quelques mois. Il est également indispensable de savoir entretenir une maison — notamment, la garder propre — éventuellement s’occuper des plantes et apprécier la compagnie des animaux. Être bricoleur et avoir la main verte seraient par ailleurs des atouts de poids. Dans la majeure partie des cas, ce sont les couples à la retraite qui affectionnent particulièrement le home sitting, étant donné qu’il s’agit pour eux de faire des voyages à frais réduits, et de plus, leur disponibilité est totale.