Chauffage et isolation (pompe à chaleur, chaudière, isolation, chauffage)

Chauffage isolation

À l’ère des bâtiments BBC, la notion de chauffage et d’isolation thermique devient des concepts centraux dans l’univers de la construction. Cet article se propose d’exposer dans une première partie le fonctionnement des chaudières et des pompes à chaleur. La seconde partie, en revanche, sera consacrée à l’isolation thermique des bâtiments.

Chauffer sa maison avec une chaudière ou une pompe à chaleur

La notion de confort d’une maison ne se limite pas uniquement à la qualité de l’ameublement ou celle de la décoration intérieure. Elle englobe en effet tout ce qui peut assurer le bien-être. Le chauffage intérieur en fait partie. Avec le développement de la technologie, les chaudières se sont diversifiées. En France, les produits qui fonctionnent avec du gaz sont les plus courants.

Réputées surtout pour leur rentabilité, les chaudières à gaz sont une excellente solution à la flambée du prix de l’énergie. Si le bâtiment est bien isolé, elles permettent une importante économie, jusqu’à 30 %, sur la facture de gaz. Mais en dépit de ces avantages incontestables, ces produits sont souvent chers à acquérir.

Les chaudières au fioul occupent sans aucun doute la seconde place. Ils sont également excellents pour chauffer l’intérieur d’une maison. En France, s’approvisionner en fioul est facile. Les fournisseurs y existent en abondance. De plus, la température d’embrasement de ce combustible est suffisamment élevée, à 55 °C, ce qui fait que son utilisation ne présente aucun risque. Toutefois, c’est encore au niveau du prix que le problème se situe.

Enfin, les pompes à chaleur, également appelées thermopompes sont aussi une solution très pratique pour le chauffage intérieur. Ils utilisent soit la chaleur contenue dans l’air extérieur (Thermopompe à air), soit celle contenue dans le sol (Pompe géothermique) pour chauffer la maison. Un liquide frigorigène s’occupe de répandre la chaleur à travers les différentes pièces.

L’isolation, un moyen pour lutter contre le gaspillage d’énergie

Outre l’utilisation des pompes à chaleur et des chaudières, isoler sa maison par l’intérieur ou par l’extérieur s’avère aussi nécessaire pour s’assurer d’un excellent confort thermique. L’isolation thermique permet de limiter les échanges de chaleur entre l’extérieur et l’intérieur d’un bâtiment. À cet effet, elle contribue à la baisse des factures énergétiques.

La toiture compte parmi les endroits devant être isolés sachant qu’elle peut constituer une source potentielle de déperdition de chaleur. En altitude, l’air chaud se dissipe rapidement en cas de fuite. Le choix de l’isolant thermique à utiliser est suffisamment large. L’on peut citer à titre d’exemple la laine minérale, le polystyrène ou encore le polyuréthane.

Les parois opaques telles que les murs se doivent aussi d’être isolés. L’usage des briques isolantes monomurs et du béton cellulaire est actuellement en passe de se généraliser dans les bâtiments neufs. En revanche, les panneaux composites ou les plaques de bois sont surtout utilisés dans les travaux de rénovation.

La fuite de chaleur peut aussi provenir du plancher. Le meilleur moyen d’éviter le gaspillage est de monter un vide sanitaire de 20 à 50 cm de hauteur de manière à ce que le bâtiment soit isolé de la température du sol. Mais une autre solution consiste à utiliser un isolant thermique pour séparer le dallage de la terre. Cette technique est appelée agencement de dalle flottante.

Enfin, l’utilisation des fenêtres doubles vitrages est vivement suggéré pour empêcher les chaleurs de s’échapper. Les produits en PVC sont à coup sûr les plus efficaces. En plus d’être solides, ces matériaux sont un très bon isolant thermique. Les bois sont également excellents. Toutefois, ils doivent être entretenus régulièrement.